NOUVELLES ET ÉVÉNEMENTS

Les remparts de San Gimignano. Voyage dans l’histoire de la ville

San Gimignano au XIV siecle, Les remparts de San Gimignano. Voyage dans l’histoire de la villeSan Gimignano au XIV siecle

Visiter San Gimignano est remonter le temps, c’est un véritable voyage à travers lequel on peut revivre le charme du Moyen Age.

A présent, comme par le passé, nous rentrons dans la ville en traversant les remparts en pierre qui ont été érigées pour protéger le village tout entier, symbole par excellence – ainsi que les maisons-tours – de la ville du Moyene Âge.

Il est ici, devant ces murs, qu’une question se pose: ce que nous voyons est-il vraiment médiévale? Comment se présentait la ville dans les siècles passés?

Une première réponse nous est fournie par l’Histoire, celui gardée dans les archives.

C’était l’année 1797

Les murs entourant San Gimignano remontent, en grande partie, à la moitié du XIIIe siècle: en 1700, après cinq siècles de leur construction, les remparts étaient devenus une sorte de «carrière» où tous les citoyens, à la nécessité, pouvaient enlever les matériaux de construction “à coût réduit”; le Gouvernement de la Ville, pour sa part, n’avait pas pris la peine d’arrêter cette spoliation prétendant à son tour de l’argent: dans certains documents nous lisons que “la communauté veut être payé pour les pierres enlevées des murs du château.”

En 1797, à l’occasion des réaménagements de la rue Berignano, le Gouvernement suggère qu’on pourrait réaliser de grosses économies “[…] en enlevant les pierres qui sont au-dessus de la voûte de la porte en dehors de la Porta San Giovanni, d’où on peut obtenir une grande quantité de matériel, sans détruire l’antiporto […] mais seulement en baissant les murs “.

Ainsi a commencé la destruction complète de l'”antiporto” dévant la Porte S. Giovanni, structure fortifiée bâtie en 1304, plus tard incorporée dans le donjon des Médicis (1553), soumise au fil des années à des «retraits» continues des matériaux.

Au XIXè siècle la structure de la tour centrale a été ramené en maison jusqu’à sa destruction totale, causée par la réalisation de la nouvelle route reliant San Gimignano à Poggibonsi.

Est-il aujourd’hui possible de savoir comment se présentaient-ils les murs et la Porte San Giovanni avant ces destructions?

Nous trouvons la réponse dans l’un des bâtiments les plus importants de la ville, l’ancien Palais Public, où nos Guides interprètes vous mèneront à la découverte des images les plus anciennes – de véritables “photos” – représentants le visage de San Gimignano au Moyen Âge.

Réservez dès maintenant votre visite guidée!

Guides Toscane Blog

Nouvelles et événements

Blog

Michel-Ange et la 'Pietà' de Marcialla (Florence)

Ces jours-ci, une nouvelle a dominé les journaux locaux (et non): apparemment la main qui a dessiné le fresque de l'église de Marcialla...

Leonardo et la dérivation de l'Arno

  Cette belle carte est conservée à l'intérieur des collections royales de Windsor (RL 12279). L’auteur est Leonardo da Vinci et l’étude remonte à...

Florence et ses alentours: les origines de la famille Pitti à Certaldo

  Une raison de plus pour visiter Certaldo et, surtout, pour découvrir son territoire nous est confirmée par une récente étude qui nous révèle que Certa...

La meilleure Toscane: Certaldo et les origines de la famille Pitti

 Il était environ l'année 1420. Buonaccorso di Neri Pitti écrivit un livre qui s'appelait Mémoires (Ricordi), un texte qui, de la première page...